• UNCFS

EUROPE : Le choix de l’excellence

Dernière mise à jour : 21 août 2021




Lors de sa rencontre avec la President Richard Dine au terme du match France-Italie féminin , l’espagnol Ismael Chamero, reconnu mondialement comme l’un des meilleurs arbitres Internationaux de Futsal, a apporté son soutien officiel au concept de l’arbitrage indépendant proposé par la France mettant l’éthique comme gardien du temple du Fútbol de Salón européen par la préservation de l’ordre compétitif.

Le choix des arbitres pour la rencontre féminine Italie – France en référence avait été réalisé par l’association SETTORE TECNICO ARBITRALE présidée par l’arbitre international Paolo Fortunati

Le rôle de l’arbitre ainsi défini pour l’Europe

L’arbitre occupe une place prépondérante dans le système sportif, il est à la fois l’éthique, la justice et dans le même temps celui qui consacre l’organisation compétitive du sport parce qu’elle se fonde sur ses jugements neutres et équitables. Son rôle vise justement à garantir l’existence et la légitimité du principe méritocratique dont la traduction sportive passe par la compétition, le classement, la qualification ou l’élimination. Sans lui la légitimité de la compétition s’effondre. En effet, elle ne saurait se poser en modèle social si elle ne fonctionnait pas autour de valeurs fondamentales à commencer par celle centrale de justice comme justification d’une hiérarchie humaine

Rencontre féminine France - Italie : Photo de gauche à droite : (en rouge) l’arbitre espagnol Ismael Chamero, (en gris) l'arbitre international Italien Giuseppe Rianna, (en rouge) Antonio Talarico, arbitre Italo-Suisse et l’arbitre international Paolo Fortunati, president du STA.